Danse Africaine

Un moyen de communication
On appelle danse africaine la danse dite "des noirs". La danse est une composante majeure de la culture africaine. A l'origine, c'est un véritable moyen de communication. Plus importante que la parole, elle permet de s'exprimer, d'exister et d'affirmer son identité.
La danse d'expression africaine telle qu'on la connaît dans les pays occidentaux s'inspire largement des danses traditionnelles d'Afrique. Techniques, mouvements, rythmes : elle en a gardé les caractéristiques tout en abandonnant l'aspect rituel. Depuis les années 1950, cet art ne cesse de se développer en Occident.

Un danseur libre et conscient
Pour un danseur de danse africaine, il importe d'être libre. Cette nécessité fait référence à l'ère de l'esclavage, lorsque que les Africains noirs dansaient sous la contrainte. Depuis, une danse forcée n'est pas une danse. Autre condition : la conscience. En effet, par ses mouvements, le danseur doit transmettre une idée au spectateur.